Le hameau du Claux se revendique comme écohameau en ce sens qu’il se veut écologiquement responsable. C’est à dire que dès l’origine du projet, nous recherchons des solutions viables qui ont le plus faible impact sur l’environnement.

L’habitat tient une part importante dans les émissions de gaz à effet de serre. Un mode d’habitat « écologiquement responsable » s’exprime évidemment dans les comportements quotidiens mais implique avant tout des choix de conception et de construction économes et performants, tenant compte de la raréfaction des ressources. Nous devons créer de l’habitat en s’assurant que le geste de construire aura la plus faible incidence possible sur notre environnement naturel.

Nous avons décidé de nous doter d’un cahier des charges contraignant qui permette de définir la charte écologique de l’écohameau du «Claux».
Les constructions de l’écohameau devront se conformer à ce cahier des charges imposant des solutions de constructions écologiques et bioclimatiques, privilégiant la sobriété et l’efficacité énergétique.
Toutes les constructions réalisées sur le site seront pensées de manière à réduire leur impact sur l’environnement.
Les constructions seront de haute performance énergétique, utilisant des matériaux écologiques pour leur construction et dans la plus grande mesure possible des énergies renouvelables pour leur consommation énergétique.

Nous avons procédé à un diagnostic écologique pour nous assurer que le projet ne perturbe pas une zone naturelle à protéger
Nous avons souhaité densifier l’habitat, pour préserver des zones naturelles et des espaces à cultiver
Nous habitations priviligieront les économies d’énergie et seront de conception bioclimatique, avec utilisation de matériaux et d’équipements à haute performance énergétique, tout en restant vigilant sur l’energie grise de ces matériaux.
Nous avons recherché des solutions écologiques en termes d’adduction d’eau et d’assainissement : station d’épuration par filtres plantés, généralisation des toilettes sèches, récupération des eaux de pluie et des eaux usées pour nos espaces verts.
Répondre à nos besoins en énergie par des sources d’énergies renouvelables se fera par l’installation d’une ferme photovoltaïque sur le toit de la maison commune.
Et pour réduire nos pollutions : le hameau sera piéton, parc à vélo ? interdiction d’utiliser engrais, nettoyants et traitements chimiques

Le hameau sera à dominante piétonne, avec des parkings en périphérie (seules les personnes à mobilité réduite pourront parquer leur véhicule près de leur maison)

* Des dessertes et poches de stationnement limitées : un accès facile par la RD148 et des petites poches de stationnement paysagées réparties sur le site.

* Des cheminements piétons et une place commune réalisés sans goudron ni béton (tout-venant compacté),
traitement paysager des poches de stationnement

* Des jardins et des cultures : des jardins potagers partagés sont créés et un vaste espace en haut du terrain est réservé pour des cultures spécifiques (plantes aromatiques, lavande…)
* Plantation d’un verger sur la dernière terrasse.

* Des espaces boisés naturels entretenus pour la promenade, le jeu, et la prévention des risques d’incendie.

Exclusion de l’utilisation de produits non écologiques